Information

La Sécurité sociale des étudiants : comment être bien couvert ?

Dans la plupart des cas, les étudiants doivent s’affilier à la Sécurité sociale étudiante. Ils bénéficient alors des mêmes remboursements de soins que les personnes affiliées au régime général.

Qui doit s’affilier et quand ?

Les étudiants doivent s’affilier à la Sécurité sociale des étudiants dès qu’ils s’inscrivent dans un établissement d’enseignement supérieur (université, IUT, BTS, classe préparatoire…). Cette inscription n’est pas obligatoire pour les étudiants couverts par la Sécurité sociale de leurs parents (travailleurs non-salariés, régimes spécifiques comme la RATP, la marine marchande, les notaires et clercs de notaires, EDF-GDF, etc.), à condition qu’ils aient moins de 20 ans au cours de l’année universitaire (du 1er octobre au 30 septembre de l’année suivante). D’autres cas particuliers dispensent de cette affiliation, notamment l’exercice d’une activité salariée en parallèle des études, que ce soit pour les financer ou dans le cadre d’une formation en alternance : l’étudiant est alors affilié au régime général.

Il est possible de s’affilier auprès de la Mutuelle des étudiants ou LMDE, ou d’une des mutuelles étudiantes membres du Réseau national des Mutuelles étudiantes de proximité emeVia.

L’affiliation est gratuite pour les étudiants ayant moins de 20 ans au cours de l’année universitaire, ainsi que pour les boursiers.

Quelle couverture ?

La Sécurité sociale des étudiants ouvre droit au remboursement des frais de santé dans les mêmes conditions que l’Assurance maladie du régime général en matière de maladie et de maternité. Cela est valable pour l’étudiant et ses éventuels ayants droit : conjoint, concubin, partenaire de Pacs, enfant, personne à charge. C’est la mutuelle étudiante qui se charge des remboursements.

La couverture peut être maintenue pendant un an à compter de la fin des études, c’est-à-dire jusqu’au 30 septembre de l’année suivante. Pour cela, il faut contacter la Caisse primaire d’assurance maladie (Cpam) de son lieu de résidence. Quand l’étudiant commence une activité professionnelle, il doit s’affilier au régime correspondant, notamment en envoyant ce formulaire à sa Cpam s’il dépend du régime général.

Pourquoi choisir une assurance complémentaire santé ?

Pour bénéficier d’un remboursement plus complet des soins, il est nécessaire de souscrire une assurance complémentaire santé, que ce soit auprès de la mutuelle étudiante à laquelle l’étudiant est inscrit, d’une mutuelle (organisme à but non lucratif régi par le code de la Mutualité), d’une mutuelle d’assurance (organisme à but non lucratif régi par le code de l’assurance) ou d’un autre organisme. Selon les ressources de l’étudiant ou de sa famille (s’il a moins de 25 ans et qu’il est considéré “à charge”), il est possible de bénéficier de la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) ou de l’aide à l’acquisition d’une complémentaire santé (ACS).