Information

Éduquer son enfant à la santé

Le capital santé se constitue dès le plus jeune âge, quand s’acquièrent les bonnes (ou les mauvaises) habitudes. L’école apporte quelques notions, mais c’est vous, parents, qui donnerez à votre enfant les meilleures chances de profiter d’une vie en bonne santé, en surveillant particulièrement quatre points : l’hygiène, le soin des dents, l’alimentation et l’activité physique.

Apprentissage de l’hygiène

Se laver tout le corps tous les jours, se laver les mains régulièrement, porter du linge propre, se laver les dents au moins deux fois par jour… Avant l’école, c’est à vous d’inculquer à votre enfant les bases de l’hygiène, en instaurant un rituel qui deviendra un automatisme. Cet apprentissage peut commencer dès 18 mois, en privilégiant bien sûr l’exemplarité, le jeu et le plaisir.

Apprentissage de l’hygiène bucco-dentaire

L’apprentissage de l’hygiène bucco-dentaire est essentiel, car la qualité des dents de lait influe sur la qualité des dents définitives. D’autant qu’une habitude prise très tôt a de fortes chances de subsister à l’âge adulte. Le premier brossage des dents doit intervenir entre 2 et 3 ans, selon le nombre de dents de l’enfant. Le meilleur moyen est, là encore, l’exemplarité et l’imitation. N’hésitez donc pas à faire du brossage une activité partagée et ludique. Les visites régulières chez le dentiste sont également indispensables. L’Assurance maladie (lien vers la fiche F39) propose d’ailleurs le programme M’T dents qui permet un examen gratuit à 6, 9, 12, 15 ou 18 ans. Des quiz et des jeux éducatifs, selon l’âge de votre enfant, vous sont aussi proposés sur le site de ce programme.

Apprentissage du “bien manger”

Bien manger, c’est surtout manger équilibré et sans excès. Il est donc particulièrement important d’éduquer le goût chez l’enfant dès le plus jeune âge, en lui donnant très tôt (a priori à partir de 6 mois et, en tout cas, jamais avant 4 mois) l’habitude de consommer des fruits et légumes variés. C’est ce qu’on appelle la diversification. Au fur et à mesure que votre enfant grandira, il sera de moins en moins facile de surveiller son alimentation. Toutefois, l’exemplarité, lors de repas familiaux structurés, et la discussion restent des moyens efficaces pour faire passer le message et prévenir l’obésité.

En savoir plus

L’INPES (Institut national de prévention et d’éducation à la santé) publie un Guide nutrition des enfants et des ados pour les parents, qui va de la naissance à la fin de l’adolescence.

Apprentissage de l’activité physique

Le pendant de la nutrition pour faire fructifier son capital santé est l’activité physique, tout particulièrement à l’enfance et à l’adolescence. Elle favorise une bonne croissance et fait progresser les capacités d’apprentissage. Entre autres. La pratique sportive scolaire ou celle encadrée dans un club sportif doit être complétée par une activité quotidienne : marche ou vélo pour se rendre à l’école, au collège ou au lycée, roller, participation au jardinage, balade à pied ou en vélo avec les parents, etc.

En savoir plus

Pour faire pratiquer une activité physique à vos enfants, il existe des dizaines de milliers de clubs sportifs en France, dont certains font partie de groupes emblématiques de l’économie solidaire et sociale comme les centres sociaux ou les associations Léo Lagrange. Et rappelez-vous un principe important : le sport doit avant tout être un plaisir. Cherchez donc avec votre enfant quelle l’activité lui plait vraiment.