https://www.flickr.com/photos/sangudo/7230408466/sizes/l/in/photostream/

Information

Senior et en bonne santé

Selon les données de l’INSEE, une femme âgée de 60 ans a encore aujourd’hui une espérance de vie de 27 ans et un homme, de 22 ans. Les moyens de bien vivre cet âge, d’abord au travail puis après le départ en retraite, dépendent en grande partie de vous. Vous avez en effet de nombreux leviers d’action pour cela, à commencer par l’activité physique et la nutrition.

Bien manger après 55 ans

Toutes les règles de la nutrition restent valables après 55 ans : équilibre entre les différents aliments, 5 fruits et légumes par jour au moins, 3 repas par jour pour une bonne répartition des apports, etc. En dehors d’un régime alimentaire lié à une maladie ou à une condition physique particulière, il n’y a pas vraiment de bons et de mauvais aliments, et aucun n’est interdit. Il est toutefois recommandé de limiter les apports en sucre, en sel et en matières grasses ajoutés, et de manger régulièrement des produits laitiers (pour l’apport en calcium). Surveiller son poids avec régularité est également recommandé afin de limiter la prise comme la perte de poids, et de rééquilibrer son alimentation.

La déshydratation est également un danger qui guette avec l’âge, en particulier à partir de 75 ans. De manière générale, il est recommandé de boire 1 à 1,5 litre d’eau par jour, voire plus en cas de chaleur, de fièvre, de petit appétit (les aliments, en particulier les fruits et légumes, apportent de l’eau au corps) ou de prise de certains médicaments, comme les diurétiques ou les neuroleptique.

Pratiquer une activité physique régulièrement

Comme pour la nutrition, l’activité physique reste un allié majeur de la santé, après 55 ans comme avant. Elle doit bien sûr être adaptée à vos capacités et nécessite un avis médical avant de reprendre un sport de façon plus intensive. Marche, aquagym, natation, gymnastique, taï chi chuan ou yoga, entre autres exemples, sont des activités hautement recommandées. L’Organisation mondiale de la santé ou OMS recommande entre 150 et 300 minutes par semaine (soit de deux heures et demi à cinq heures, par périodes d’au moins 10 minutes) d’une combinaison d’activités physiques d’intensité modérée et soutenue.

À noter

Les régimes de retraite complémentaire Agirc et Arrco proposent le programme “Santé en mouvement”, qui est composé d’une conférence et de 6 ateliers pour ceux qui ne pratiquent pas d’activité physique régulière.

Prévenir les maux liés au vieillissement

Certains soucis de santé sont plus fréquents chez les seniors : vue, audition, ostéoporose, surpoids, troubles de la mémoire, troubles digestifs, diabète, cholestérol, hypertension artérielle… Une bonne nutrition et des mesures simples d’hygiène de vie permettent de les prévenir ou au moins de les limiter, en parallèle bien sûr d’un suivi médical régulier. C’est en particulier le cas après 75 ans, mais aussi pour les femmes qui atteignent l’âge de la ménopause.

Votre médecin traitant vous proposera en outre, selon votre âge et vos antécédents, différents tests de dépistage pour une prise en charge précoce, et donc beaucoup plus efficace, de certains cancers : prostate, colorectal, sein, col de l’utérus. Enfin, dès l’âge de 65 ans, il vous proposera la vaccination contre la grippe saisonnière.

En savoir plus

L’INPES a édité la brochure “Vieillir… et alors ?”, destinée aux jeunes retraités, et qui prend en compte les dimensions physiologiques, psychologiques et sociales de toutes les évolutions liées à l’avancée en âge.

La mutuelle CHORUM propose à ses adhérents une formation gratuite « Autonomie et bien-être des seniors » pour les salariés de plus de 55 ans, en partenariat avec la Croix-Rouge française. Cliquez ici pour en savoir plus (Rubrique « Rendre accessible les actions de prévention santé »)