Solutions

Accompagner la fin de vie

Accompagner, aider un proche, c’est parfois jusqu’au bout de la vie. Parce que l’on a été là à tous les instants de la maladie, la présence des aidants dans ces derniers moments est importante. Toute aussi importante qu’elle peut être difficile, empreinte de tristesse, de chagrin. Alors, comment se faire accompagner, en tant que proche aidant, dans cette situation, avec la personne malade ?

Parler de la fin de vie

Evoquer la fin de vie avec son proche peut être délicat mais pour autant, cela permet pour chacun d’être en paix avec l’autre et avec soi. En parler, c’est évoquer en amont les souhaits de la personne malade et le cas échéant, lui proposer de rédiger ses directives anticipées et de désigner la personne de confiance.

Les directives anticipées permettent de préciser ses souhaits quant à sa fin de vie, et plus précisément sur la continuation ou l’arrêt des traitements en cours. Pour consulter un exemple de directives anticipées cliquez-ici.

Les directives anticipées peuvent être confiées à la personne de confiance, qui aura été désignée par la personne malade. La personne de confiance peut être toute personne de l’entourage (famille, ami, etc.).

Ces écrits auront également comme effet d’éviter les désaccords entre les membres de l’entourage de la personne malade.

Etre en présence

Accompagner la fin de vie, c’est accompagner des moments composés de souffrances, tant physiques que psychologiques. Mais c’est aussi une expérience qui marque pour toute la vie tant elle est riche. Riche de proximité, d’émotions, de sentiments partagés.

Etre en présence auprès de son proche, c’est aussi pouvoir faire en sorte que son proche bénéficie d’aide professionnelle, via un service de soins palliatifs par exemple ou par un service d’hospitalisation à domicile (HAD). Cela permet ainsi pour la personne accompagnée d’être soulagé de ses douleurs. Pour trouver les différents services proches de chez vous cliquez ici. C’est aussi pouvoir solliciter pour soi, en tant qu’aidant, les professionnels, mais aussi l’entourage, ses amis pour être soutenu dans ce rôle.

Etre accompagné

Il est possible de se faire accompagner dans ces moments. Des associations, comme l’association Jusqu’à La Mort Accompagner La Vie (JALMALV) ou encore l’association Les petits frères des Pauvres proposent un accompagnement par des bénévoles formés.

Un numéro de téléphone national est également à disposition : vous pouvez à tout moment contacter le 0 811  020 300 (ligne mise en œuvre par le Centre National de Ressources en Soins Palliatifs).

Pour retrouver l’ensemble des actions mises en place (soutien, écoute, etc.), vous pouvez consulter le répertoire national ici.

En savoir plus

Fiches « Mes droits », éditées par le Centre National de Ressources en Soins Palliatifs.