Solutions

Difficultés scolaires : comment aider votre enfant ?

Si votre enfant rencontre des difficultés à l’école, il y a de multiples façons de l’accompagner et de le soutenir. Tout cela, en évitant de lui communiquer une angoisse qui ne ferait qu’augmenter la pression et accroître ses difficultés.

Identifier les causes des difficultés scolaires de votre enfant

En particulier si les difficultés apparaissent en primaire, il faut commencer par s’adresser à votre médecin pour éliminer d’éventuels troubles de la vision ou de l’audition, ou vous faire orienter vers un spécialiste pour détecter un trouble du langage et de l’apprentissage (dyslexie, dysorthographie) ou des troubles psychologiques (par exemple, liés à la séparation des parents). Les troubles du langage et de l’apprentissage sont expliqués sur le site de la Fédération Française des Dys, qui regroupe des associations travaillant sur ces questions.

Une fois ces causes écartées ou prises en charge, les origines des difficultés de votre enfant peuvent être multiples, parfois transitoires et parfois plus profondes (fatigue, relations difficiles avec le professeur ou d’autres élèves, méthode de travail, retard accumulé dans une matière, etc.). Dans tous les cas, il faudra traiter les symptômes (soutien et rattrapage) et les causes du problème (médiation avec l’enseignant, apprentissage de méthodes de travail, etc.).

Trouver un soutien adapté

Vous êtes le premier soutien scolaire de votre enfant (devoirs, révisions). Mais vous devez vous souvenir qu’une pression excessive risquerait de le braquer, surtout à l’adolescence. D’autres solutions existent pour lui apporter un soutien adapté.

Le Réseau d’aides spécialisées aux élèves en difficulté, ou RASED, est réservé aux élèves de maternelle et de l’école élémentaire qui connaissent de graves difficultés. Les RASED rassemblent des psychologues scolaires et des professeurs des écoles spécialisés. Ils interviennent à la demande des enseignants auprès des élèves de la maternelle au CM2, en classe ou en petits groupes. Rapprochez-vous de l’équipe pédagogique de l’école pour envisager leur intervention.

Certaines écoles primaires, collèges ou lycées proposent un soutien scolaire gratuit, pendant les pauses repas ou après la fin des cours. Renseignez-vous auprès de l’équipe pédagogique.

Des associations proposent un soutien gratuit aux élèves en difficulté, principalement ceux issus de familles de condition modeste. Elles sont la plupart du temps locales, mais il existe des réseaux nationaux comme l’Entraide scolaire amicale ou ESA, ou l’Association de la fondation étudiante pour la ville ou Afev. Pour connaître les associations locales ou trouver une Maison de quartier qui proposent un soutien scolaire, rapprochez-vous de votre mairie ou de son Centre communal d’action sociale (CCAS).

Il existe enfin de nombreux organismes privés du secteur des aides à la personne qui proposent un soutien scolaire ou des cours particuliers, à domicile ou en groupe. Vous pouvez en chercher un avec le moteur de recherche de la DGCIS ou en téléphonant au 32 11 (du lundi au vendredi de 9 h 30 à 17 h, prix d’un appel local depuis un poste fixe). Il s’agit d’un budget non négligeable, même s’il ouvre droit à des réductions d’impôts.

Si votre enfant est en situation de handicap

La loi affirme le droit de chaque enfant à une scolarisation en milieu ordinaire au plus près de son domicile (éventuellement avec l’aide d’un auxiliaire de vie scolaire) et à un parcours scolaire continu et adapté, de la maternelle au lycée. Quand cela n’est pas possible en milieu ordinaire, il existe des institutions spécialisées, avec ou sans hébergement. Vous pouvez consulter notre fiche dédiée à la scolarisation des enfants en situation de handicap ou contacter le dispositif “Aide Handicap Ecole”.