Démarches

Les démarches quand on attend un enfant

Si vous attendez un enfant, vous avez quelques démarches à effectuer pour l’accueillir au mieux. Celles-ci se font selon un calendrier relativement précis.

Au plus tôt pendant la grossesse

Dès que la grossesse est confirmée par le médecin, il faut en avertir les organismes qui gèrent votre santé et les prestations familiales.

Il faut en premier lieu vous inscrire auprès d’une maternité où se déroulera l’accouchement, mais aussi, si vous le désirez, une grande partie du suivi de la grossesse. Même si cela paraît tôt, c’est également à ce moment qu’il vous faudra réfléchir à un futur mode de garde. C’est notamment le cas pour une éventuelle inscription en crèche, parfois à effectuer avant le 6e mois. Sur certains territoires, les places en maternité et en crèche sont en effet comptées.

Vous devez également transmettre une déclaration de grossesse à :

En cas de difficulté sociale ou de santé, vous pouvez demander à bénéficier d’une aide à domicile.

Prévenez également votre employeur et discutez avec lui d’éventuels aménagements de votre travail : réduction d’horaires, changement de poste, arrêt du travail de nuit et autorisation d’absence pour les examens médicaux obligatoires. Il ne s’agit toutefois pas d’une obligation jusqu’au moment de votre départ en congé maternité.

Dans les 3 jours qui suivent la naissance

Vous devez choisir le nom de famille et le prénom de votre enfant, et déclarer sa naissance. Si vous êtes en désaccord sur le choix du nom de famille, vous devez le signaler par écrit à un officier d’état civil, et l’enfant portera alors un double nom composé du nom de chacun de ses parents accolés selon l’ordre alphabétique. Ce choix n’est possible que pour le premier enfant né des deux mêmes parents : il s’imposera ensuite aux autres enfants du couple.

Dans le mois suivant la naissance

Afin que l’enfant bénéficie de votre couverture santé et d’éventuelles prestations familiales, vous devez le déclarer auprès de votre caisse d’assurance maladie, de votre caisse d’allocations familiales et de votre organisme de couverture complémentaire santé.

Dans les 6 mois suivant la naissance

Vous pouvez demander à votre entreprise le déblocage de votre épargne salariale, liée à la participation ou placée dans un éventuel plan d’épargne d’entreprise ou interentreprises.

Dans l’année qui suit la naissance

Dans votre déclaration de revenus de l’année suivant la naissance, vous devez la signaler à l’administration fiscale pour bénéficier d’une part ou d’une demi-part supplémentaire.

En savoir plus

Le congé maternité et les différents congés liés à l’arrivée d’un enfant sont expliqués dans notre fiche dédiée.

À votre retour dans l’entreprise, et pendant un an après la naissance de l’enfant, vous pouvez bénéficier d’un temps de pause non rémunéré pour allaiter.

Dans un couple non marié, le père doit reconnaître l’enfant pour établir la filiation, avant ou après la naissance, notamment au moment de la déclaration de l’enfant à l’état civil.