Information

Le cumul emploi-retraite

Si vous craignez que votre retraite soit trop faible, si vous souhaitez continuer à exercer une activité professionnelle après avoir pris votre retraite, vous avez la possibilité de cumuler celle-ci avec un emploi. Selon votre situation, vous continuerez à toucher tout ou partie de votre pension (retraite de base et retraite complémentaire) en plus des revenus tirés de cette activité additionnelle.

Qui a droit au cumul emploi-retraite ?

Toute personne ayant pris sa retraite peut reprendre une activité professionnelle. Il faut pour cela signer un nouveau contrat de travail (si vous reprenez une activité salariée) ou souscrire à un nouveau statut (si vous reprenez une activité non salariée : travailleur indépendant, artisan commerçant, auto-entrepreneur…). Si l’activité salariée est reprise chez votre dernier employeur avant la retraite et que vous ne bénéficiez pas du cumul total (voir ci-dessous), vous ne pouvez pas signer un nouveau contrat de travail avant un délai de 6 mois.

Pour certaines activités, notamment artistiques, littéraires, de spectacle, scientifiques, juridictionnelles occasionnelles (ou assimilées), il n’est pas nécessaire de cesser l’activité professionnelle au moment de la liquidation de votre pension de retraite.

Cumul total ou partiel des revenus ?

Les nouveaux revenus professionnels et les pensions du régime obligatoire (retraite de base et retraites complémentaires) peuvent être cumulés intégralement dans deux cas : si la retraite a été prise à taux plein et/ou si la nouvelle activité relève d’un autre régime de retraite (artisan, commerçant, profession libérale, notamment).

Dans les autres cas, le cumul ne peut être que partiel. Le cumul des revenus de l’activité professionnelle et des pensions est alors fixé sur le plus élevé de deux montants suivants : 160 % du Smic ou dernier salaire d’activité perçu avant le départ en retraite, calculé sur la moyenne des trois derniers mois d’activité.

À noter

En reprenant une activité professionnelle, vous êtes assujetti aux mêmes cotisations sociales que les autres salariés ou travailleurs indépendants, mais vos cotisations retraite ne permettent plus de réévaluer le montant de vos pensions.

Quelles sont les démarches à accomplir ?

Vous devez prévenir votre caisse de retraite et lui transmettre un certain nombre d’informations et de pièces justificatives, au plus tard un mois après la reprise d’activité. Vous trouverez un modèle de lettre ici. Dans le cas de la reprise d’une activité salariée, il faut également prévenir vos caisses de retraite complémentaire.

Dans le cas d’une carrière complexe, durant laquelle vous avez cotisé à plusieurs régimes de Sécurité sociale, il faut prendre contact avec chacune des caisses qui vous verse une pension et ainsi vous informer des démarches spécifiques à accomplir.

Quel dispositif choisir ?

Si vous souhaitez continuer à travailler, vous pouvez choisir entre le cumul emploi-retraite et deux autres dispositifs :

  • si vous continuez à travailler alors que vous avez atteint l’âge légal et que vous avez cotisé le nombre nécessaire d’annuités pour prétendre au taux plein, vous pouvez bénéficier du dispositif de surcote qui permet d’augmenter le montant de votre future retraite,
  • vous pouvez opter pour le dispositif de retraite progressive.

Pour choisir en toute connaissance de cause, prenez rendez-vous avec un conseiller retraite dans un point d’accueil retraite. Celui-ci pourra faire une estimation des conséquences financières de chaque cas de figure. Le mieux est d’aborder le sujet à l’avance, au moins 3 à 6 mois avant le moment où vous aurez à prendre une décision définitive.