Démarches

Départ à la retraite : les démarches à accomplir

Vous vous demandez à quel âge vous pourrez partir à la retraite ? Quel sera le montant de votre pension ? Si le compte personnel de prévention de la pénibilité (CPPP) permet d’anticiper votre départ ? Dans tous les cas, vous devez déterminer l'âge de votre départ en retraite avec soin : le montant de votre pension de retraite en dépend.

À quel âge peut-on prendre sa retraite ?

L’âge légal de départ à la retraite est de 62 ans pour les personnes nées à partir de 1955, et de 60 à 62 ans pour les personnes nées avant.

Il est possible de partir avant l’âge légal dans certains cas : avoir commencé à travailler très jeune, souffrir d’un handicap ou d’une incapacité permanente au titre d’une maladie professionnelle ou d’un accident du travail.

Il vous est possible de continuer à travailler après l’âge légal, sans prendre votre retraite, avec le dispositif de surcote, en prenant partiellement votre retraite, avec le dispositif de retraite progressive ou en prenant votre retraite avec le dispositif de cumul emploi-retraite . Vous ne pouvez pas être mis à la retraite d’office avant 70 ans.

Quel est le montant de la pension de retraite du régime général ?

Le montant de votre retraite est déterminé en premier lieu par un taux dépendant du nombre de trimestres validés : périodes où vous avez cotisé au titre de votre activité professionnelle, rachats, périodes assimilées et majorations de durée d’assurance.

Le taux plein (50 %) est acquis à partir de 172 trimestres pour les assurés nés à partir de 1973, et de 160 à 171 trimestres pour les assurés nés avant 1973. Le taux plein est automatique entre 65 et 67 ans selon votre date de naissance. Dans le cas contraire, le montant de votre pension subira une décote.

Le montant de votre retraite est ensuite calculé selon une formule détaillée ici, où votre salaire annuel moyen est calculé sur les 25 années les plus favorables. Vous pouvez estimer le montant de votre pension ici, à partir de votre carrière passée et d’hypothèses sur la date de votre départ et le montant de vos revenus d’ici là. À 55 et 60 ans, vous recevrez automatiquement une estimation indicative globale, qui comprend une évaluation de votre retraite à différents âges de départ possibles.

Le montant de votre retraite complémentaire est calculé sur la base du nombre de points accumulés pendant votre carrière et d’une valeur du point. Il peut lui être appliqué un système de décote identique à celui de la retraite de base. Le nombre et la valeur des points sont indiqués sur un courrier envoyé chaque année par vos caisses Agirc et Arrco.

Quelles sont les démarches à accomplir ?

Vous devez adresser une demande de retraite à votre caisse environ 4 mois avant la date décidée.

Il existe un formulaire unique pour quatre régimes : régime général des salariés, Mutualité sociale agricole (MSA), Régime social des indépendants (RSI) et Régime des cultes (CAMIVAC). Si vous avez cotisé à d’autres régimes, vous devez adresser une demande de retraite à chacun de ces régimes.

Vous devez également adresser une demande à chacune de vos caisses de retraite complémentaire. Dans le cas d’une demande unique de retraite, vous pouvez demander que la caisse de retraite de base répercute votre demande vers les caisses Agirc et Arrco auxquelles vous êtes affilié.

Si vous avez un doute ou que votre carrière est complexe, il est préférable de convenir d’un rendez-vous dans un Point d’accueil retraite.

Vous pouvez également consulter notre fiche sur la préparation de la retraite et celle sur le compte prévention de la pénibilité pour notamment anticiper votre départ à la retraite.