Information

Les congés parentaux liés à l'arrivée d'un enfant

La naissance ou l’adoption d’un enfant est une émotion unique, et c’est un bouleversement de la vie quotidienne. Pour accueillir votre enfant dans les meilleures conditions, vous pouvez bénéficier de congés, que vous soyez la mère, le père ou, dans certains cas, la personne vivant avec la mère sans être le père.

Le congé de maternité

La future mère bénéficie sans condition d’ancienneté d’un congé de maternité d’une durée de :

  • 6 semaines avant l’accouchement et 10 semaines après pour les deux premiers enfants ;
  • 8 semaines avant l’accouchement et 18 semaines après à partir du troisième enfant ;
  • 12 semaines avant l’accouchement et 22 semaines après pour des jumeaux ;
  • 24 semaines avant et 22 semaines après pour des triplés (ou plus).

Ce congé peut être aménagé dans certaines limites (écourté, anticipé, reporté, fragmenté ou prolongé), soit à la demande de la mère, soit pour des raisons pathologiques liées à la grossesse, à l’accouchement ou à une hospitalisation prolongée de l’enfant.

La mère peut percevoir des indemnités journalières de Sécurité sociale, éventuellement complétées par l’employeur.

Le congé de paternité et d’accueil de l’enfant

Le père et/ou la personne vivant avec la mère (mariage, Pacs, concubinage) peut bénéficier d’un congé de paternité et d’accueil de l’enfant dans les mois suivant l’accouchement. Sa durée est de 11 jours calendaires (c’est-à-dire y compris les samedis, dimanches et jours féries) ou de 18 jours calendaires en cas de naissance multiple. Sous conditions, il bénéficie des indemnités journalières de Sécurité sociale, éventuellement complétées par l’employeur.

En savoir plus

L’Assurance maladie met à votre disposition un simulateur pour estimer le montant de vos indemnités journalières pour le congé maternité et pour le congé de paternité et d’accueil de l’enfant.

Le congé d’adoption

Le congé d’adoption est ouvert à tout salarié qui adopte via un organisme autorisé. Il est de 10 semaines pour les deux premiers enfants à charge, de 18 semaines à partir du troisième enfant à charge et de 22 semaines si deux enfants ou plus sont adoptés en même temps.

Il peut être pris par un seul parent ou partagé entre les deux. Il est alors rallongé de 11 jours pour un enfant et de 18 jours pour deux enfants ou plus. Sous conditions, le salarié bénéficie des indemnités journalières de Sécurité sociale, éventuellement complétées par l’employeur.

Le congé de trois jours pour naissance ou adoption

Une naissance ou l’adoption d’un mineur permet de bénéficier de 3 jours de congés rémunérés normalement par votre employeur. Ce congé peut être cumulé avec le congé de paternité et d’accueil de l’enfant ou le congé d’adoption.

Le congé parental

Lors d’une naissance ou d’une adoption, le père ou la mère peut demander un congé parental d’éducation à temps plein ou à temps partiel. Le congé est d’une durée maximale de 3 ans, limitée à un an pour l’adoption d’un enfant de 3 à 16 ans ou prolongée d’un an en cas de maladie, accident ou handicap graves de l’enfant. Ce congé n’est pas rémunéré, mais le salarié peut bénéficier, sous conditions, d’aides financières : complément de libre choix d’activité, complément optionnel de libre choix d’activité ou allocation de base de la prestation d’accueil du jeune enfant.