Information

Télétravail : mode d’emploi !

Près de 4 millions de personnes travaillent plus d’un jour par semaine hors de leur entreprise[1]. Tour d’horizon des modalités de prise en compte de ce mode de travail en plein essor, de ses atouts et des bonnes pratiques à adopter.    

Le télétravail en bref

Le télétravail est une forme de travail, hors des locaux de l’entreprise, utilisant les technologies du numérique. Basé sur le volontariat, le télétravail ne peut être imposé au salarié. Ce n’est pas non plus un droit : l’employeur peut accepter ou refuser une demande de télétravail. Tous les métiers ne sont pas compatibles avec le télétravail.

Son application est subordonnée à la rédaction d’un contrat de travail ou d’un avenant. Il prévoit une période d’essai lors de laquelle, salarié et employeur peuvent rompre le dispositif mis en place. Cette période achevée, le contrat de télétravail est réversible.

À noter

La loi Warsmann II (adoptée le 22 mars 2012) définit le télétravail, précise ses principes et fixe les obligations des entreprises qui le pratiquent. Les télétravailleurs bénéficient des mêmes droits que les autres salariés (rémunération, formation, informations syndicales, avantages sociaux,…)

Comment travailler hors les murs ?

Le télétravail, c’est d’abord une question de lieu ! Si le travail à domicile concerne la grande majorité des télétravailleurs (79,2 % [2]), le télétravail gagne aussi d’autres espaces appelés « tiers-lieux ». Des espaces de travail partagés (télécentres ou espaces de coworking) permettent aux télétravailleurs de rompre leur isolement mais aussi d’avoir des rendez-vous professionnels dans un cadre non personnel.

Autre point clef : la durée du télétravail. Le télétravail à temps complet est rare. L’alternance entre les périodes dans et hors de l’entreprise est la plus pratiquée. Dans tous les cas, le rythme doit être précisément défini ainsi que les plages horaires pendant lesquelles le salarié est joignable.

Les atouts du télétravail

Indéniablement, télétravail et amélioration de la qualité de vie vont de pair. Le gain de temps lié aux transports réduit la fatigue et le stress et facilite la conciliation vie professionnelle et vie personnelle.

Travailler dans un environnement plus calme sans interruption facilite aussi la concentration et l’efficacité, notamment pour ceux qui travaillent en open space.

L’autonomie dont bénéficie le télétravailleur lui apporte par ailleurs un sentiment de liberté qui, le plus souvent, conforte sa motivation.

Adopter les bonnes pratiques !

La coexistence de la vie privée et de la vie professionnelle n’est toutefois pas sans risque ! Pour éviter de tout confondre, il est essentiel de bien séparer les deux sur le plan spatial comme sur le plan temporel. Si l’on travaille à domicile, l’idéal est de s’installer dans une pièce dédiée, calme et rangée, aux horaires que l’on s’est fixés. Pas question donc de poser son ordinateur au bout de la table de la cuisine ! Bureau adapté, siège confortable, éclairage de qualité : il est nécessaire d’aménager un espace de travail ergonomique.

L’organisation est une exigence absolue du télétravail, notamment en termes de planning. Le piège étant de ne pas se tenir aux objectifs, en en faisant pas assez ou trop ! Établir un programme précis en début de journée et faire le point le soir est une bonne habitude à prendre. Définir une organisation collective sert aussi à établir les plages de disponibilités pour les collègues, usagers, etc.

L’isolement peut donner le sentiment au télétravailleur d’être à l’écart de la vie de l’entreprise, d’être moins bien informé de ce qui s’y passe. Il faut en tenir compte pour déterminer le rythme du télétravail. La formule 3 jours dans l’entreprise / 2 jours de télétravail est souvent pratiquée car elle ne remet pas en cause la cohésion d’équipe ni les relations humaines. Pour maintenir des liens de qualité, il est important fixer des temps de rencontre réguliers avec son manager et ses collègues.

S’informer

Zevillage est un site participatif d’information consacré aux nouvelles formes de travail dont le télétravail.

 

[1] Enquête nationale sur le télétravail et les tiers-lieux réalisée en 2013 par le cabinet de conseil LBMG Worklabs
[2] op. cit. ci-dessus