Démarches

RQTH : Faire reconnaitre son handicap

Si vos capacités de travail sont réduites à cause d'un handicap, quelle qu’en soit la cause, vous pouvez faire reconnaître votre qualité de travailleur handicapé. Est considérée comme travailleur handicapé, toute personne dont les possibilités d'obtenir ou de conserver un emploi sont effectivement réduites, par suite d'une altération d'une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales ou psychiques. Quelle que soit la nature du handicap (difficulté à rester debout, mobilité réduite d’un membre, déficience auditive, etc.), cette reconnaissance (dont vous devez faire la demande, sans obligation d’en informer qui que ce soit) vous ouvre des droits et l’accès à certaines aides. Tous les renseignements peuvent être obtenus auprès des Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH).

Pourquoi faire reconnaître mon statut de travailleur handicapé ?

Le terme de “travailleur handicapé” suscite beaucoup d’idées reçues, mais il ne doit pas faire peur. 80 % des handicaps sont invisibles au premier abord, et des maladies communes peuvent être reconnues comme un handicap (diabète, lombalgie, syndrome du canal carpien…). Faire reconnaître votre handicap vous donnera accès aux mesures en faveur des personnes handicapées en matière d’emploi et de formation professionnelle :

  • dispositif légal de l’obligation d’emploi (obligation pour l’entreprise d’employer 6 % de travailleurs handicapés),
  • accès aux services spécialisés de Cap Emploi ou des partenaires de l’Agefiph en matière d’emploi (Association de gestion du fonds pour l’insertion des personnes handicapées),
  • bénéfice des aides financières de l’Agefiph et votre employeur : insertion professionnelle, compensation du handicap dans l’emploi, aménagement du poste de travail, formation, etc.,
  • possibilité de travailler dans un établissement ou un service d’aide par le travail ou dans une entreprise adaptée en milieu ordinaire,
  • accès à des stages de formation ou de rééducation professionnelle,
  • accès à la fonction publique par concours, aménagé ou non, ou par recrutement contractuel spécifique.

Si le handicap résulte d’un accident ou d’une maladie professionnels, votre employeur a une obligation de reclassement, en vous proposant un poste adapté à votre handicap.

En savoir plus

Les démarches à effectuer et les droits des travailleurs handicapés sont résumés sur le site Service-public.fr.

Comment obtenir la reconnaissance de travailleur handicapé ?

C’est à la personne intéressée (ou à un représentant légal) de faire la demande de reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé, à moins que la démarche soit prise en charge par l’employeur, un service social ou médico-social. Elle est strictement confidentielle et s’effectue auprès de la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH, anciennement Cotorep), au sein des Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH). Vous trouverez la liste des MDPH et leurs coordonnées ici. Cet organisme vous guidera dans les démarches de constitution du dossier MDPH, composé principalement d’un formulaire de demande unique et d’un certificat médical (celui-ci étant valable 3 mois). En cas de reconnaissance, le statut de travailleur handicapé court sur une période de 1 à 5 ans. Son renouvellement à l’issue de cette période doit de préférence être anticipé de 6 mois.

A noter

Accédez directement au formulaire de demande de RQTH