Information

Stress au travail : signes, sources et solutions

Du mal de ventre au repli sur soi, le stress au travail désigne à la fois des symptômes et des formes variées de souffrance liées au travail, qui se traduisent par des troubles psychologiques, physiques et/ou sociaux très divers. Souvent mal compris, le stress au travail est une réalité qui touche (selon une enquête ANACT/CSA), 4 travailleurs français sur 10 ! Explications et conseils...

Qu’est-ce que le stress ?

De l’anglais stress, qui signifie effort intense, le stress est un phénomène naturel d’adaptation de l’organisme face à une contrainte ou un danger. Pour faire front, le corps produit alors des hormones spécifiques qui influencent le comportement.

Si le stress n’est pas une maladie, son intensité et sa durée représentent des menaces pour la santé. Selon l’Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail, les travailleurs ressentent du stress à partir du moment où ce que l’on exige d’eux sur le plan professionnel dépasse leur capacité à satisfaire ces attentes.

Stress aigu ou chronique ?

 Le stress aigu intervient de manière ponctuelle : prise de parole en public, changement de poste de travail, réalisation urgente d’un travail… Les symptômes (palpitations, tremblements, rougeur, transpiration,…) prennent fin lorsque la situation revient à la normale ou peu après.

 Le stress chronique découle de l’exposition prolongée et répétée au stress. À terme, il peut provoquer des pathologies graves (perturbation du métabolisme, maladies cardiovasculaires, troubles musculo-squelettiques, syndrome d’épuisement professionnel (burnout), ennui au travail (bore-out), dépression sévère).

Détecter les signaux du stress au travail

Le stress au travail engendre des symptômes physiques variés : douleurs (articulaires, musculaires, maux de tête et de ventre,…), troubles du sommeil, de l’appétit et de la digestion, sensation d’essoufflement, sueurs anormales.

Il provoque des symptômes émotionnels : sensibilité et nervosité, crise de larmes, excitation, tristesse, démotivation, sentiment de mal-être…

Il occasionne des symptômes intellectuels : troubles de la concentration et de la mémoire, peur de prendre des décisions…

À voir

Une courte vidéo pour comprendre les mécanismes du stress

Les sources du stress au travail

 On peut classer les facteurs à l’origine du stress au travail en plusieurs catégories.

  • L’intensité et le temps de travail : difficulté des tâches, contraintes liées au rythme de travail.
  • Les exigences émotionnelles : nécessité d’un contrôle de soi permanent, obligation de rester souriant.
  • Le manque d’autonomie et de participation aux décisions.
  • Les relations avec les collègues et/ou la hiérarchie.
  • Les conflits de valeurs : l’impression de ne pas pouvoir faire un travail de qualité, ou utile.
  • L’insécurité : la peur de perdre son poste, de ne pas évoluer comme on l’espère…

Comment déjouer le stress au travail ?

Parce qu’il n’existe pas de recette pour éliminer le stress, il faut apprendre à vivre avec.

Accepter son stress est la première étape à franchir pour mieux le gérer. Prendre du recul permet de retrouver un regard objectif sur la situation. Hiérarchiser les priorités, anticiper les échéances contribuent par exemple à réduire les risques de stress au travail.

 Prendre (mieux) soin de soi ! Une alimentation équilibrée, l’exercice physique, la pratique d’activités de loisirs, les moments de convivialité sont les meilleurs alliés de l’équilibre physique et psychologique. Besoin d’un coach ? Vous pouvez opter pour un programme personnalisé gratuit en ligne ! Suivre un stage de gestion du stress (grâce au dispositif du Compte personnel de formation) peut vous permettre de renforcer votre résistance au stress.

Parler des difficultés que l’on rencontre est essentiel. Les collègues, les représentants du personnel, les membres du CHSCT, le médecin du travail sont les premiers interlocuteurs vers qui se tourner. En cas de difficultés importantes, on peut aussi se tourner vers un professionnel pour se faire accompagner. Votre médecin pourra vous orienter. Il est aussi possible de se rendre dans un centre hospitalier qui propose des consultations « souffrance au travail » 

À noter

Il n’existe pas de réglementation spécifique pour la prévention du stress mais les entreprises sont soumises à l’accord interprofessionnel sur le stress au travail de 2009.