Etre aidant

14 juillet 2014

La protection juridique des personnes

Vous constatez que votre proche ne peut plus veiller sur ses propres intérêts. Cette situation nécessiterait l’intervention d’un tiers pour réaliser des démarches, ou prendre certaines décisions à sa place. Pour cela, il existe les mesures de protection juridique. Elles permettent de confier certaines tâches à une personne de son choix tout en établissant un cadre strict protégeant la personne vulnérable. En fonction de la mesure appliquée, la personne aidée peut continuer à prendre certaines décisions ou à réaliser ses propres démarches.

Lire la fiche

Qu’est-ce qu’un aidant ?

Le terme d'aidant englobe, dans sa définition la plus large, toute personne qui vient en aide à une autre personne touchée par une perte d’autonomie, un handicap ou une longue maladie.

Lire la fiche

Dispositifs de soutien et d’accompagnement

Vous vous sentez démuni devant la perte d’autonomie, le handicap ou la maladie d’un proche : il existe des organismes, des associations et des structures pour répondre à vos interrogations et vous soutenir.

Lire la fiche

Aides financières

Il n’existe pas d’aides financières légales liées à la qualité d’aidant en tant que telle, mais quelques solutions existent.

Lire la fiche

Les solutions de répit

Votre rôle quotidien d’aidant a un impact sur votre vie (anxiété, solitude, fatigue…) et peut aussi en avoir un sur la qualité de votre relation avec la personne aidée. Faire une pause peut s'avérer nécessaire.

Lire la fiche

Reprendre le cours de sa vie après avoir accompagné un proche  

Accompagner un proche, c’est aussi connaître la fin de l’aide en raison de la guérison ou du décès de la personne accompagnée, ou encore de l’éloignement de l’aidant. Certains aidants construisent leur vie autour de l’aide qu’ils apportent à leur proche et leur vie se construit en fonction de l’autre.

Lire la fiche